Skip to content

12 Conséquences d’une surconsommation de sucre

Les Canadiens consomment en moyenne 100 grammes de sucre par jour ce qui dépasse de 70 grammes la recommandation de l’OMS. Cette surconsommation entraîne plusieurs conséquences graves pour la santé.

À plus court terme, consommer beaucoup de glucides simples comme du sucre blanc peut causer de la somnolence. En effet, l’énergie procurée par ces glucides n’agit qu’à très court terme. Son effet est semblable à celui du café, le « boost » d’énergie est suivi par un « down ». De plus, le sucre bloque l’action des orexines, hormone du cerveau responsable du sentiment d’éveil.

Bien évidemment, une surconsommation de sucre à long terme entraîne généralement le développement du diabète de type 2. Cette épidémie est de plus en plus présente dans les pays émergents (ex: Mexique) qui adoptent un mode de vie à l’américaine. Selon l’OMS, 592 millions de personnes seront touchées par le diabète d’ici 2035.

Les conséquences ne s’arrêtent pas là. En ingérant beaucoup de sucre rapidement, le foie se sature et les glucides sont directement transformés en graisses. Cet aliment est donc une des principales causes de l’embonpoint. De plus, la surconsommation de sucre augmente le risque de développer des maladies cardiovasculaires, des migraines, des troubles gastriques, des caries dentaires, des cancers (article à ce sujet pour les intéressés: ledevoir.ca), des sauts d’humeur, la perte de mémoire, de la démence et même l’Alzheimer. En effet, une consommation très élevée de sucre peut affecter deux zones du cerveau reliées à la mémoire et aux fonctions cognitives.

Cependant, il est important que vous mangiez des glucides complexes si vous décidez d’abolir le sucre de votre alimentation, car une faible glycémie (taux de sucre sanguin) constante peut également causer des troubles de mémoire. N’oubliez pas, les glucides constituent la principale source d’énergie de notre cerveau et selon l’OMS, la recommandation quotidienne de sucre ajouté est fixée à environ 25 grammes. Prenez note que par sucre, on parle de celui ajouté dans vos recettes et dans les aliments achetés et non des glucides déjà présents dans les aliments naturels qui eux, sont bons pour votre santé!

La clé d’une alimentation saine est l’équilibre. Mangez le plus diversifié possible et évitez tous les aliments préparés en usine ou en magasin, car ils contiennent généralement beaucoup de sucre, de sel, de gras et d’agents de conservation.

 

Références:

SÉLECTION READER’S DIGEST. Aliments magiques pour votre sucre sanguin, Montréal, 2010, 304 p.

BRAÜN, Danny. « Mangez-vous trop de sucre? », ICI Radio-Canada, [en ligne]. [ici.radio-canada.ca] (8 août 2015; consulté le 10 novembre 2015)

LAMBERT, Chloe. « It’s not just rotting teeth and obesity you’re risking: From dementia to liver damage, the real toll of too much sugar », MailOnline, [en ligne]. [www.dailymail.co.uk] (17 décembre 2013; consulté le 13 novembre 2015)

FORGET, Dominique. « La menace sucrée », L’actualité, vol 39, no. 10, juillet 2014, p.28-34

 

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*